Comment un filtre anti-tartre peut préserver vos canalisations

Les filtres anticalcaires, ou encore filtres antitartre constituent une excellente alternative aux adoucisseurs d’eau, notamment pour les budgets serrés. Bien que leur rôle et les modèles soient différents, ils demeurent une solution efficace contre les effets indésirables du tartre. Voici comment le filtre antitartre peut préserver vos canalisations.

Fonctionnement filtre antitartre

Le filtre anti-tartre fonctionne par filtration et se compose d’une ou plusieurs cartouches, qui comprennent à leur tour des filtres. Dans un filtre anti-tartre pour préserver vos canalisations, les cartouches sont divisées en trois parties :

A lire également : Pourquoi un matelas doit respirer ?

  • Le boîtier avec l’entrée et la sortie d’eau
  • Un contenant abritant le matériau de filtration
  • Un système de nettoyage (selon le modèle).

Pour les matériaux de filtration, on en distingue plusieurs selon l’application.

KDF : contient un matériau filtrant mixte composé de cuivre et de zinc de haute pureté. Il est efficace pour l’élimination du chlore, des métaux lourds et d’autres polluants comme les pesticides, les champignons…

A lire également : Guide pour choisir le matelas idéal pour votre bébé

Le charbon actif : permet de lutter contre le tartre, le chlore et les résidus organiques.

Bobine : filtre pour les grandes particules (10 µm), adapté à la préfiltration des systèmes.

Cristaux de polyphosphates ou de silicophosphates : efficaces contre le tartre car ils empêchent la cristallisation des minéraux dans l’eau.

Les trois premiers filtres permettent de filtrer physiquement l’eau afin d’éliminer les contaminants et obtenir de l’eau potable. Le dernier est utile contre l’accumulation de tartre.

Les polyphosphates sont utilisés pour éviter l’accumulation de calcaire tandis que les silicophosphates jouent le même rôle, en offrant en plus une protection contre la corrosion. Le système de filtration peut être équipé d’un ou de plusieurs filtres en série.

Comment un filtre anti-tartre peut préserver vos canalisations

Choisir le meilleur filtre anti-tartre

Pour choisir un filtre anti-tartre pour préserver vos canalisations, vous devez considérer différents critères.

La technologie

Les technologies disponibles sont notamment le polyphosphate, le silicophosphate et d’autres combinaisons de filtration dans le même système. Il y a aussi des cartouches qui dosent proportionnellement le silicophosphate en se basant sur le débit. Elles permettent de contrôler efficacement la consommation de cristaux tout en maintenant le débit optimal.

Si le problème est la présence de trop de calcaire dans l’eau, de simples filtres à polyphosphate seront parfaits. Mais, pour lutter contre la présence de divers contaminants, algues et polluants, nous vous conseillons d’opter pour une station charbon actif + polyphosphate.

Pression de l’eau

Il est essentiel de connaître la pression adéquate du filtre. Dans la plupart des cas, cette valeur est d’environ 4 bars, mais peut varier d’un modèle à l’autre. Cette pression définit s’il est nécessaire d’intégrer un réducteur de pression juste avant le système de filtrage.

Le prix

La technologie choisie a une incidence sur le prix du filtre anti-tartre pour préserver vos canalisations. En réalité, une cartouche de polyphosphate seule sera plus abordable qu’un système avec un filtre à bobine.

Si vous choisissez une solution de filtre silicophosphate avec dosage proportionnel au débit, le prix sera plus élevé, mais les cartouches sont remplacées moins fréquemment.

Vanne bypass

Pour les opérations d’entretien comme le remplacement des cartouches, il est recommandé d’avoir une vanne bypass. Celle-ci permet de contourner le circuit d’eau autour du filtre. Ainsi, l’alimentation en eau sera continue pendant le remplacement des cartouches. Ceci est particulièrement essentiel dans le cas où un filtre anti-tartre est installé en tête de réseau.

Afficher Masquer le sommaire