Comment laver une culotte pour les menstruations ?

151

Confortable et plus écologique, les culottes de menstruations vous permettent de ne pas être directement en contact avec les ingrédients toxiques lors des saignements. Mais elles restent malgré tout un sous vêtement. Il est donc important de les garder toujours propre pour éviter les risques d’infections. Plus d’infos ici.

Le prélavage

Retirez votre culotte menstruelle une fois sous la douche et commencez par le rincer avec une quantité abondante d’eau froide. Vous pouvez le placer directement sous le robinet et laisser l’eau couler dessus pendant 2 à 3 minutes pour libérer tout le liquide absorbé. Tant que l’eau du rinçage n’est pas claire, continuez. N’hésitez pas à frotter légèrement sur la couche absorbante pour faire disparaitre les traces de sang résistant.

A voir aussi : Comment nettoyer des châssis en PVC blanc ?

Le trempage

Cette étape est souvent recommandée à ceux qui ont un flux abondant ou lorsque vous gardez la même culotte sur vous pendant plus de 8 heures d’affilé. Dans ce cas, il est nécessaire de tremper la culotte pendant 15 à 20 minutes pour la débarrasser des fragments d’endomètre résistant. Il permet également de maximiser la durée de vie du dessous. Le trempage se fait également à l’eau froide.

Par ailleurs, vous qui n’aviez pas de problème d’abondance et qui avez la possibilité de changer de culotte régulièrement, pouvez vous passer de cette étape.

Lire également : Comment choisir la motorisation d'un portail ?

Le lavage

L’avantage avec les culottes de règles est que vous pouvez les nettoyer à la main comme à la machine et ce sans aucun risque de destruction.

À la machine

Tant que votre culotte ne contient plus de résidu ou de trace de sang, vous pouvez la laver avec vos linges habituels. Mettez-la dans un filet de sous-vêtements afin de la protéger des frottements.et procédez au lavage à une température de 30°C. Dans le cas où vous décidez de la laver seule, gardez toujours la machine à 30°C et lavez-la avec le reste de vos linges sensibles.

Il est conseillé de ne pas dépasser une température maximale de 40° afin de ne pas abimer le tissu dont la membrane imperméable. Versez un demi verre de vinaigre blanc dans le bac à adoucissant pour protéger les tissus de vos culottes et votre machine contre les attaques du calcaire.

À la main

Utilisez une lessive naturelle spécialement conçue pour les culottes de règles et de préférence sans glycérine. Frottez en insistant sur la partie absorbante puis rincez avec une importante quantité d’eau. N’hésitez pas à répéter cette action jusqu’à obtenir le résultat voulu.

Le séchage

Compte tenu des différentes couches de tissus, les culottes menstruelles prennent plus de temps à sécher que les vêtements normaux. Malgré cela, il est préférable de les étaler à l’air libre pour ne pas abimer leur pouvoir absorbant. Dans le cas où vous êtes pressé de l’utiliser ou de sortir, vous pouvez les sécher sur un sèche-linge mais, à basse température

La désinfection

Il est important de procéder au décrassage des tissus de la culotte menstruelle à la fin de chaque période menstruelle. Cela vous aide à lutter contre les infections et les mauvaises odeurs dû à l’acidité du sang. Deux solutions s‘offre à vous pour un nettoyage en profondeur.

La première consiste à regrouper toutes vos culottes de règles que vous avez utilisées dans un bac ou une cuvette adaptée à la circonstance. Trempez-les dans un litre d’eau toujours froide avec une cuillère à soupe de percarbonate de soude pendant une heure. Retirez-les de cette eau et lavez avec une autre eau propre puis séchez à l’air libre.

Pour la seconde option, le même exercice est répété ici, à la seule différence que vous utiliserez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude à la place du percarbonate. La quantité d’eau de trempage à ce niveau est de demi-litre.

Les erreurs à éviter

Deux principales erreurs sont à éviter pour laver une culotte menstruelle.

L’utilisation de l’eau chaude

Etant donné que la chaleur cuit les taches dites organiques, il est déconseillé, de laver vos culottes avec de l’eau tiède ou chaude. Elle fixe les traces de sang sur votre linge et réduit sa capacité d’absorption. Il en est de même pour un sèche-linge à haute température et les radiateurs.

Les lessives à base de produits chimiques

Les lingeries menstruelles étant conçues avec du coton, il est préférable de les nettoyer avec des lessives classiques qui ne contiennent pas des substances chimiques. Le choix d’une lessive contenant de la glycérine ou agressive peut provoquer des démangeaisons ou une irritation des muqueuses vaginales. Elles facilitent également la détérioration des fibres de vos culottes. Pour une durée de vie prolongée de vos dessous, privilégiez donc des produits purement bio.