Tissus japonais pour DIY : quel est l’essentiel à savoir 

66

Les activités de type DIY (Do It Yourself) sont des travaux manuels qui comprennent entre autres le bricolage, les loisirs créatifs et la couture. En termes simples, vous êtes considéré comme un adepte du DIY lorsque vous prenez du plaisir à fabriquer vous-même certaines choses. Ainsi, si vous aimez confectionner des vêtements, accessoires ou autres, alors vous faites du DIY. Pour donner libre cours à votre imagination, vous avez naturellement besoin de tissus. Vous pouvez utiliser les tissus japonais qui sont particulièrement adaptés pour la tâche. Quel est l’essentiel à retenir sur ces derniers ?

Les différents types de tissu japonais

Les tissus japonais sont diversifiés et variés ; ce qui est avantageux pour les amateurs de DIY et particulièrement de couture. Cela veut dire que pour vos réalisations, vous aurez le choix entre plusieurs types de tissus. 

Lire également : Anniversaire : comment composer une belle déco festive 

Les tissus kawaii

En japonais, le mot « Kawaii » veut simplement dire « mignon ». Un tissu kawaii est donc un tissu qui est considéré comme mignon ou encore adorable. Cela est souvent dû aux motifs qu’il arbore. Les tissus kawaii sont caractérisés par des dessins particuliers qui évoquent la tendresse. Ainsi, vous pouvez facilement trouver des tissus kawaii avec des motifs d’animaux comme le shiba japonais (shiba inu), le chat (neko) ou encore le panda

Les tissus kawaii se démarquent par l’expérience visuelle qu’ils apportent. Toutefois, cela ne veut pas dire que ce sont des textiles de mauvaise qualité. Dans la plupart des cas, les tissus kawaii ne sont pas uniquement mignons, ils sont également très agréables au toucher. Ce sont des étoffes douces que vous pouvez utiliser pour diverses sortes de créations. 

A découvrir également : De la grossesse à la période postpartum, comment se préparer à l’avènement d’un nouveau-né 

Ils sont parfaits par exemple pour habiller bébé ou lui confectionner toutes sortes d’objets utiles comme des bavoirs. En plus d’être bien protégé, il sera adorable dans ses vêtements faits en tissu kawaii. 

Les tissus à motif géométriques

Les tissus à motifs géométriques sont représentatifs de figures géométriques de toutes sortes. Vous pouvez trouver dans cette catégorie des tissus Asanoha. Il s’agit d’un motif qui représente les feuilles de chanvre et qui est souvent utilisé pour les kimonos par exemple.

Toutefois, vous pouvez en faire usage pour confectionner des nappes de tables ou des rideaux. Toujours dans la même catégorie, vous avez les tissus yagasuri. Ils représentent les plumes de flèches et sont très répandus au Japon. Le yagasuri est un tissu traditionnel japonais. 

En dehors de ces deux types de tissus japonais, vous en avez plusieurs autres. Il s’agit entre autres des tissus sashiko et des tissus mangas. Chacun d’eux illustre une partie de la culture japonaise à sa manière. 

Les critères de choix du tissu japonais

Pour vos réalisations DIY, vous aurez à choisir vos tissus japonais avec soin. Il est donc utile de considérer quelques critères pour vous simplifier la tâche. 

La taille

La taille conditionne la quantité de tissu que vous avez à disposition pour vos réalisations. De manière générale, vous avez des tissus japonais de 110 cm. Il n’est pas non plus impossible de trouver des tissus plus larges, allant jusqu’à 160 cm. Tout dépend de l’usage que vous en avez prévu et de vos besoins. 

Les motifs

Ce sont les motifs de votre tissu qui offrent à vos réalisations un côté artistique. Ils sont donc à prendre en compte. En outre, tous les motifs ne sont pas adéquats pour toutes les réalisations DIY. Avec des tissus aux motifs kawaii, vous pourrez facilement faire des peluches pour enfants ou même des objets décoratifs. Pour des vêtements, optez pour des tissus à motifs floraux ou encore géométriques. Là encore, la principale variable reste vos besoins. 

La teinture

Selon la technique de teinture utilisée, les résultats obtenus sur les tissus japonais sont différents. Il existe trois grandes techniques de teinture japonaise. Il s’agit :

  • du shibori ;
  • du katagami ;
  • et du katazome.

Si vous avez une préférence pour une technique en particulier, vous pourrez vous renseigner pour choisir le tissu qui y correspond. Dans certains cas, cela est assez facile à reconnaître. Le shibori par exemple est fréquemment utilisé pour les motifs géométriques. 

Les matières des tissus japonais

Lorsque vous faites vos réalisations DIY avec des tissus japonais, certaines matières seront plus fréquentes que d’autres. 

Le coton dobby

Le tissu coton dobby est bien évidemment une variante du coton. Sa particularité réside dans la méthode de tissage qui est employée. Des fils sont retirés en chaîne ou en trame pour créer un aspect alvéolé caractéristique de cette matière. En plus d’être soigneuse, elle offre des reliefs uniques. Outre le coton dobby, le coton simple et la gaze de coton sont également très répandus.

La soie

La soie est travaillée depuis une trentaine de siècles au Japon. Elle fait donc logiquement partie des matières les plus courantes pour la confection des tissus japonais. Les tissus en soie sont souvent ceux qui sont embellis avec des motifs floraux et utilisés pour la réalisation des kimonos traditionnels. Vous avez aussi le lin et le tissu de chanvre qui sont des matières très travaillées au Japon. 

Quel que soit le type de tissu japonais que vous utilisez pour vos réalisations, vous n’en serez pas déçu. Ils sont pour la plupart résistants et confortables. Si vous en faites des vêtements, ces derniers seront parfaits. En plus, les tissus japonais sont simples à manipuler et à coudre. Ils sont souples et s’adaptent facilement à votre technique de couture.