Que faire au jardin et au potager en février ?

10

Quand le mois de février arrive, le jardinier peut reprendre son activité. Même si le grand froid n’est plus présent, il faudra y aller doucement et sûrement. En se précipitant, on risque de refaire certains travaux et de perdre certains végétaux. Oui, même s’il ne neige plus, on peut encore avoir des journées bien froides. Alors que faire en février au jardin et au potager ?

Cultiver des pousses de plantes

Ici, on ne vous parle pas d’aller directement au jardin ou au potager. Restez sur votre balcon ou votre terrasse. Si vous n’avez pas cet espace, vous pouvez travailler sur les rebords des fenêtres ou en intérieur. Il s’agit ici de cultiver des pousses de plantes dans des pots.

A découvrir également : Que planter en octobre : légumes ou fruits ?

Dans les prochaines semaines, voire dans les prochains mois, le sol sera prêt à accueillir ces plantes. Pour le potager, vous pouvez préparer des plantes aromatiques comme la ciboulette, du basilic, de l’aneth, de la coriandre ou de l’estragon. Pour ceux-là, vous pouvez commander des graines. Côté légumes, vous pouvez faire des semis de laitues, de tomates, de petits-pois, d’artichauts ou encore de poireaux. Comme ils vont encore rester à l’abri du froid, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Si vous comptez rajouter quelques végétaux dans votre jardin, vous pouvez vous permettre de cultiver des pousses d’adenium, d’althéa, de tamarillo, de sauge ornementale ou de rosier tige. Vous pouvez mettre ces végétaux en pot, dans un bac ou dans un sac. En attendant les beaux jours, vous pouvez déjà bien les chouchouter sur votre terrasse, votre balcon ou les bords de votre fenêtre. D’ailleurs, n’hésitez pas à rempoter les plantes et les arbustes qui sont trop à l’étroit en attendant leur mise en terre.

Lire également : Quel gazon pour bord de mer ?

Si le climat joue encore contre vous, pensez à recouvrir ces jeunes pousses d’un film plastique ou d’un voile d’hivernage. Retrouvez sur mister jardin des conseils pour protéger ces jeunes plants.

Dans le jardin

Un jour, quand il ne fait pas si froid, vous pouvez enfiler votre tenue de jardinier pour travailler un peu. En ce début du mois de février, vous pouvez tresser l’osier vivant. Dans le cas d’une mise en place, vous pouvez décompacter le sol pour pouvoir repiquer plus tard les boutures. Comme vous y êtes déjà, vous pouvez profiter pour implanter des poteaux et places des fils pour la fixation des brins d’osier.

Si vous avez des plantes bisannuelles dans votre jardin, passez près d’eux. Vérifiez leur état et griffez un peu le substrat au pied de ces végétaux. Cette astuce va booster leur croissance. À mi-février, vous pouvez également enrichir le sol du côté des massifs de vivaces, de rosiers et d’arbustes. Les hortensias tout comme les autres arbustes décoratifs ont aussi besoin d’un coup de nettoyage. Retirez les branches mortes, malades et chétives.

Si vous avez encore de la force, vous pouvez poursuivre en taillant les buis de bordure et topiaires. Le gazon pourra également être scarifié en cette période de l’année.

Au potager

Sortez la grelinette, la biobêche ou l’aérofourche et allez au potager. En ce début du mois de février, vous pouvez déjà ameublir le sol. Vous allez étaler la matière organique, ce qui va éviter à la terre de se détériorer à nouveau. Brassez également le tas de compost que vous avez dans le coin de votre potager.

Dans ces carrés de potager, y a-t-il encore des derniers pieds de poireaux, de betteraves ou d’autres légumes ? Ils n’ont vraiment plus leur place, alors, vous pouvez les arracher. À la place de ceux-ci, vous pouvez déjà mettre en terre des ails, des échalotes ou encore des oignons. Ces derniers pourront très bien résister à cette température qui est encore basse. Si vous voulez planter des pommes de terre primeur, pensez à les mettre sous l’abri.

Pour votre potager, vous pouvez peut-être d’anciennes graines que vous avez prévues de mettre en terre. Revoyez ces anciennes graines et jetez ceux qui ont dépassé leur date limite de germination.

Au verger

Si vous avez un verger, vous pouvez déjà y faire un tour en ce mois de février. Il est possible de planter des arbres à racines nues. Pour qu’ils ne meurent pas, il faudrait leur apporter du bon compost. À cette période de l’année, on peut commencer à récolter les greffons sur certains arbres fruitiers comme le pommier, le poirier ou encore le cerisier. Ceux-ci vous serviront au greffage entre mars et mai.

Si l’année dernière, ces arbres fruitiers ont été la cible des pucerons, préparez-vous à l’avance cette année en appliquant des huiles blanches. Ces dernières vont tuer les œufs et les larves de ces insectes nuisibles.

Si vous voulez déjà faire des boutures, vous pouvez vous atteler près du bois sec de Cassissier, des myrtilliers et des groseilliers. Pour tous les arbres de votre verger, vous pouvez retirer les lichens sur les écorces en les grattant doucement.