Quel est l’intérêt d’un Avant-contrat ?

5

La promesse de vente est un pré-contrat qui officialise l’intention commune d’un acheteur et d’un vendeur de conclure une vente. Il détermine les modalités de la transaction future. Quand dois-je le signer ? Que doit-elle contenir ? Elle vous connecte à quoi ? Découvrez tout ce que vous devez savoir !

Qu’est-ce qu’une promesse de vendre ?

définition

Une promesse de vente, aussi appelée promesse unilatérale de vente, porte son nom. Elle officialise le fait qu’un propriétaire immobilier réserve sa propriété pour la vente à un acheteur unique. Signée quelques mois avant l’acte de vente authentique, elle interdit au vendeur de céder sa propriété à quelqu’un d’autre ou de renoncer à la vente pour une durée limitée. Le non-respect de cette clause peut entraîner des poursuites pénales contre l’acheteur lésé.

A lire aussi : Comment augmenter le rendement d'une éolienne ?

La promesse de vendre est moins contraignante sur le potentiel cuivre. Cette. a des ventes exclusives sur une certaine période (généralement de deux à trois mois). C’est ce qu’on appelle une « option d’achat ». En contrepartie, il verse une compensation financière au propriétaire de la propriété : compensation en capital. Si le montant est négociable de façon conventionnelle, la compensation en capital est égale à 10 % du prix de vente.

Contrairement au vendeur qui est tenu de lui vendre ses biens pendant la durée de validité du contrat, l’acheteur peut décider de ne pas renoncer à son option d’achat et de renoncer à la vente. Il perd alors la subvention en capital versée au moment de la signature du précontrat. Si la vente est clôturée, le montant initial sera payé au prix de la propriété.

A lire également : Où la vie est moins chère en France ?

Déclaration

Pour que la promesse de vente soit effective, il est nécessaire de l’indiquer dans les 10 jours suivant la signature aux recettes des impôts. Ce retrait entraîne une taxe de 125€ due par l’acheteur.

Non obligatoire, la promesse de vente peut être signée sous seing privé, c’est-à-dire entre le vendeur et l’acheteur. Toutefois, lorsque la période de vente prévue dépasse 18 mois, le contrat provisoire doit être exécuté par acte authentique. Les deux parties doivent aller voir un notaire.

Circonstances suspensives

La promesse de vente contient généralement des conditions suspensives. Les clauses suspensives sont des clauses ajoutées à un contrat. Ils permettent de se délier, parfois sans punition, si les événements qu’ils prévoient ne se produisent pas.

Par exemple, la promesse de vendre une maison peut inclure une clause de suspension pour obtenir un prêt. Si l’acheteur ne reçoit pas de crédit immobilier dans le délai prescrit, le contrat n’est plus valide et chaque marchand dans la vente récupère sa liberté. La promesse d’un terrain peut, en revanche, être conditionnée par l’obtention d’un permis de construire.

Par exemple, de nombreuses autres conditions suspensives peuvent être ajoutées au précontrat (absence de servitude urbaine, purification des droits préférentiels, vente préalable de la propriété de l’acheteur, etc.).

Un pré-contrat qui ne devrait pas être pris à la légère

Ainsi, la promesse de vente est un contrat qui nous permet de préparer le futur acte de vente. Si la signature d’un contrat provisoire n’est pas obligatoire, les parties impliquées dans une vente l’utilisent souvent dans la pratique. Il permet de définir formellement les conditions de vente future : prix d’achat, délai, clauses suspensives, etc.

Il est important de prendre le temps de faire une promesse de ventes lire et analyser, en particulier en ce qui concerne les conditions suspensives. Si les vendeurs sont libres de l’écrire vous-même, il est toujours recommandé de faire appel à un professionnel pour assurer les intérêts de tout le monde.

Quelle est la différence entre le contrat de vente et la promesse de vente ?

Il existe un autre pré-contrat qui se trouve souvent dans le cadre des transactions immobilières : le compromis de vente.

Également appelé « promesse synallagmatique de vendre », ce type de contrat est légèrement différent de la promesse unilatérale de vente. En effet, dans le cadre d’une promesse de vente, seul l’acheteur peut intenter une poursuite contre le vendeur pour l’obliger à effectuer la vente.

En revanche, lors de la conclusion d’un contrat de vente, les deux parties sont tenues de conclure la vente au prix fixe et dans le délai prescrit. Si cet engagement n’est pas , la partie lésée peut donc s’adresser au tribunal pour forcer l’auteur de l’infraction à effectuer l’opération. Le vendeur en tant qu’acheteur est donc tenu de concrétiser la vente si toutes les conditions sont remplies.

D’autre part, contrairement à la promesse de vente, le compromis n’a pas à être déclaré aux autorités fiscales.

Que doit contenir une promesse de vente ?

Puisque la promesse de vente est un pré-contrat de vente, elle contient tous les éléments qui apparaîtront dans l’acte authentique :

  • l’identité de l’acheteur et du vendeur ;
  • l’identification du bien immobilier (adresse et description précise du bien et de ses annexes) ;
  • la situation administrative de la propriété (loyer, hypothèque, etc.) ;
  • l’origine du bien immobilier (identité de l’ancien propriétaire) ;
  • la date limite pour la renonciation à la option (la date à laquelle l’acheteur doit avoir pris une décision sur l’achat de la propriété) ;
  • le prix de la propriété ;
  • les conditions de paiement (espèces, crédit immobilier, etc.) ;
  • les coûts supplémentaires (honoraires d’agence, honoraires de notaire, etc.) ;
  • le montant de la déduction en capital ;
  • Fichier de diagnostic technique (DDT) ;
  • le délai de rétractation de l’acheteur (10 jours) ;
  • les conditions suspensives.

Si vous voulez l’écrire vous-même, vous trouverez de nombreux modèles de promesse de vendre en ligne.

Promesse de vendre : comment retirer ?

Dans le cadre d’une transaction entre particuliers, le contrat de vente provisoire prévoit systématiquement un délai de rétractation. Depuis la Loi Macron de 2015, cette période est égale à 10 jours à compter du jour suivant la signature de la loi.

Dans le cadre d’une promesse unilatérale , seul l’acheteur peut bénéficier de ce délai de rétractation. Le vendeur est tenu de conclure la vente avec son acheteur pendant la durée du contrat.

Quelle que soit la raison du retrait, l’acheteur qui souhaite réexaminer sa décision d’achat sera remboursé les montants initialement payés. Il réclame donc la totalité de la compensation en capital.

L’acheteur souhaitant révoquer doit envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception au propriétaire du bien afin de l’informer de sa décision.

Chez City&You, nous aidons les propriétaires qui veulent vendre leur propriété à un promoteur immobilier. Nous vous accompagnons tout au long du processus de vente, en particulier dans l’analyse des offres que vous pouvez acheter. Si vous souhaitez bénéficier de l’expertise de nos conseillers, n’hésitez pas à nous contacter !