Secrets du jardinier : semer et repiquer les poireaux efficacement

Cultivés pour leurs pieds blancs comestibles, les poireaux sont des plantes particulièrement difficiles à planter. Il faut des mains vertes et un repiquage bien effectué pour avoir de beaux poireaux à la récolte.

Vous avez un projet de potager ? Voici quelques secrets de jardinier pour semer et repiquer les poireaux efficacement.

A lire aussi : La transition vers un jardin écologique : les solutions naturelles aux produits chimiques

Réaliser des semis de poireaux

La première étape pour semer et repiquer des poireaux efficacement est de réaliser des semis. Pour le faire, mettez du terreau de semis dans un contenant suffisamment haut pour que les racines des poireaux puissent y pousser.

Il est possible de semer soit en ligne ou à la volée, le plus important est de repartir les graines de façon homogène. Évitez de recouvrir les graines de poireaux de plus de 0,5 cm de terreau.

A voir aussi : Comment choisir ses lamelles occultantes pour clôture rigide

Semer des poireaux : le bon moment pour repiquer les semis de poireaux

Le moment de la récolte de poireaux dépend du moment de leur mise en terre. Si vous souhaitez des récoltes pour la période de septembre en décembre, repiquez vos semis durant les d’avril et mai.

Vous obtiendrez ainsi des poireaux d’hiver, à récolter à la fin de l’automne ou au début du printemps. Pour avoir des poireaux d’été ou de printemps, les semis doivent être mis en terre durant la période allant de juillet à la mi-septembre.

Repiquer les poireaux : pourquoi et comment faire ?

L’étape du repiquage est essentielle pour obtenir de bonnes récoltes de poireaux, quelle que soit la saison. Toutefois, elle demeure incomprise et mal effectuée par les jardiniers amateurs.

Les principales raisons d’un repiquage de poireaux

Le repiquage des poireaux est indispensable pour avoir une culture saine et bien développée. En effet, les semences de poireaux sont en général très petites, cela peut entraîner un manque d’espace au fur et à mesure de leur croissance.

Des plantes très serrées les unes contre les autres, entrent inévitablement en concurrence entre elles pour l’eau et la lumière. À la fin, vous obtiendrez un rendement médiocre. D’où l’importance de repiquer les poireaux pour leur culture.

Le processus pour repiquer des poireaux

Pour un repiquage efficace des plantes de poireaux, il y a des étapes à suivre. Attendez que les plantules de poireaux aient la taille et le diamètre d’un crayon pour les sortir de terre, afin de les laisser sécher quelques jours.

C’est une étape certes facultative, mais qui permet aux plantes de gérer le stress et d’acquérir de la résistance face aux attaques des futurs ravageurs.

L’étape du déterrage des plantules de poireaux doit être effectuée avec douceur. Il est recommandé de le faire uniquement quand le sol est humide afin de ne pas abîmer le système racinaire.

Pour repiquer les plantes de poireaux, vous pouvez les traiter avec un procédé d’habillage ou de pralinage.

Dans votre potager, creusez un sillon d’une dizaine de centimètres de profondeur. Faites des sillons similaires en parallèle si votre but est de faire des rangs de poireaux.

Munissez-vous d’un plantoir pour creuser des trous dans les sillons, tout en respectant une dizaine de centimètres entre chacun d’eux. Installez les plantes préalablement traitées dans les trous et arrosez copieusement.

Recouvrez enfin les sillons selon la croissance de vos plantes. Le suivi minutieux de ces différentes étapes vous permet d’obtenir de beaux poireaux.

Afficher Masquer le sommaire