Maîtrisez l’art de cultiver le lantana pour une floraison spectaculaire !

Si vous souhaitez ajouter une touche de couleur à votre espace extérieur, ce guide vous aidera à maîtriser l’art de cultiver et d’entretenir le lantana. Du moment de l’achat à l’hivernage et à la multiplication, nous vous donnons des conseils pratiques pour une floraison réussie.

Quand acheter un lantana

Le lantana aime les températures chaudes. Le meilleur moment pour l’acheter est donc la saison de plantation, qui s’étend du début du printemps à la fin de l’été.

A découvrir également : Nourrice de plancher chauffant : principe de fonctionnement

Comment et où planter le lantana

Plantation en pleine terre : Si vous résidez dans les régions méditerranéennes (zone orange), où les gelées sont rares et de courte durée, envisagez de planter le lantana en pleine terre. Choisissez un endroit bien ensoleillé ou légèrement mi-ombragé et assurez-vous que le sol est riche et bien drainé. Le lantana est polyvalent et peut être placé dans des massifs, sur des talus, dans des haies fleuries ou des rocailles, en fonction de son type et de sa hauteur à maturité.

Plantation en pot : Pour les régions au climat plus froid, la culture du lantana en pot est une excellente option. Choisissez la forme et la taille du contenant en fonction de la variété de lantana que vous avez choisie. Les paniers suspendus ou les grandes coupes conviennent bien aux variétés à croissance étalée ou rampante, tandis que les plantes plus hautes bénéficient de récipients lourds d’un diamètre d’au moins 40 cm.

Lire également : Comment nettoyer un fauteuil blanc en tissu ?

Veillez à ce que le fond du pot comporte des trous de drainage adéquats et remplissez-le d’un substrat drainant, comme le terreau pour plantes méditerranéennes.

Entretien du lantana

Arrosage : Au cours des deux premiers étés suivant la plantation, arrosez régulièrement et généreusement votre lantana. À l’approche de l’automne, réduisez l’arrosage et arrêtez complètement pendant l’hiver. Une fois que le lantana est bien établi, il peut supporter des périodes de sécheresse estivale sévère.

Le lantana en pot, quant à lui, nécessite un arrosage régulier et abondant, idéalement une à deux fois par semaine, pour favoriser une floraison généreuse tout au long de l’été. Réduisez l’arrosage à l’arrivée de l’automne, lorsque la floraison commence à s’estomper.

La fertilisation : Favorisez la croissance de votre lantana en appliquant du compost mûr à la base de la plante au début du printemps. Pour les lantanas en pot, pensez à utiliser des cônes d’engrais à libération lente ou appliquez de l’engrais liquide pour arbustes à fleurs tous les 15 jours de mai à août. Une autre option consiste à utiliser du purin d’ortie une fois par mois pendant la même période. Ces soins supplémentaires vous récompenseront par une floraison éclatante.

Rempotage : Si vous avez un lantana en pot, rempotez-le tous les printemps ou tous les deux printemps, selon la taille du pot, en utilisant un nouveau substrat. Il est conseillé de le faire à la fin de l’hiver, juste avant le début de la période de floraison. Profitez-en pour tailler votre lantana et lui donner une forme plus attrayante.

Maladies et parasites

Dans les espaces secs et fermés comme les serres ou les jardins d’hiver, le lantana peut être sensible aux araignées rouges et aux aleurodes. Si vous remarquez la présence de ces ravageurs, pulvérisez le feuillage en insistant sur la face inférieure des feuilles. Dès que possible, mettez votre lantana à l’extérieur pour qu’il profite de son environnement naturel.

Afficher Masquer le sommaire